CroostiBLOG

Rechercher

Comment arrêter de grignoter ?

Mis à jour : 7 déc. 2020


Rares sont les personnes qui ne grignotent pas, soit parce qu'elles n'en ont pas envie, soit parce qu'elles arrivent à surmonter cette envie. C'est une action que l'on fait souvent machinalement, sans y penser, et parfois même sans avoir faim. Alors pourquoi ? Et surtout comment arrêter pour préserver son poids et sa santé ? Explications.




Je grignote parce que j'ai faim


Plusieurs raisons peuvent expliquer que vous ayez faim entre les repas, et elles ne sont pas toutes mauvaises ! En réalité, il est même plutôt sain de s'accorder une collation dans la matinée et / ou dans l'après-midi. Cela aide à « tenir » jusqu'au repas, évite la tentation du distributeur à friandises, et surtout de se jeter sur n'importe quoi en rentrant chez soi avant de dîner.


Voyons quelques causes qui peuvent stimuler votre sensation de faim.


Le manque de sommeil


Eh oui, le manque de sommeil a plusieurs conséquences dont celles de diminuer l'hormone de satiété et d'augmenter celle qui stimule l'appétit. N'empiétez plus sur votre sommeil et faites en sorte d'aller vous coucher plus tôt pour avoir votre quota d'heures de sommeil : moins de fatigue, moins d'envie de manger ! Sans compter que cela améliore l'humeur et vos performances dans la journée.


Sauter le petit déjeuner


Oui, je vous entends d'ici me dire que vous ne mangez pas le matin parce que vous n'avez pas le temps ou pas faim. Sauf que … à 10h, que ce soit au bureau ou en cours, vous avez faim, la pause déjeuner semble encore très loin, et vous n'allez pas tenir. Un petit tour à la machine à café ou à la boulangerie du coin et vous voilà en train de craquer pour quelque chose de très sucré et pas très bon pour la santé.


Prenez le temps de manger le matin, pour refaire le plein d'énergie après une période de jeûne de plusieurs heures la nuit. Et si vraiment cela ne passe pas, trouvez une solution pour l'emporter avec vous et le manger plus tard.


Manger trop vite


Le midi, au bureau, on a souvent tendance à avaler un sandwich en 7 minutes chrono ou de manger au self en 30 mn (queue comprise) pour avoir le temps de se précipiter dehors fumer une cigarette ou prendre l'air avant d'y retourner. Erreur ! Plus vous mangez vite, moins votre cerveau vous enverra les signaux de satiété et plus vite vous digèrerez. Conclusion, vous aurez envie de grignoter à peine de retour devant votre ordinateur.


Je grignote alors que je n'ai pas faim


C'est très courant de compenser certaines choses par le grignotage, qui en devient inconscient et totalement inutile. Voyons les causes les plus répandues :


Le stress


Qui n'est pas stressé de nos jours ? Peu de monde, malheureusement. Or le stress a plusieurs conséquences, dont le grignotage, souvent sucré, qui vient compenser les pics. Le premier pas est de s'en rendre compte lorsque cela arrive : « pourquoi suis-je en train de grignoter ? ». Une autre avancée serait d'intégrer dans vos habitudes des séances de relaxation, yoga, méditation ou autre activité apaisante afin d'apprendre à gérer votre stress.


L'ennui


Vous êtes chez vous, devant la télé que vous ne regardez que d'un œil, et pour vous occuper vous vous retrouvez dans le frigo ou dans le placard à petits gâteaux. Là, il y a deux erreurs : vous allez manger alors que vous n'avez pas faim, et vous allez le faire alors que votre cerveau est à moitié occupé à faire autre chose, c'est à dire se concentrer sur ce qu'il se passe sur l'écran. Il ne pourra donc pas vous envoyer les signaux lorsque vous serez rassasié (ce qui, en théorie, est déjà le cas) et vous mangerez plus que de raison. Prenez conscience de cela, lorsque vous êtes en route pour la cuisine dans le but d'aller chercher un « petit truc » à grignoter : le réaliser vous aidera à prendre une meilleure décision, qui serait par exemple de boire un grand verre d'eau avec du jus de citron.


Les astuces pour éviter de grignoter


Bien manger


Et quand je dis « bien manger », je parle de la qualité : prenez l'habitude de ne plus acheter de biscuits, gâteaux, sucreries … industriels. Ces sucres rapides sont digérés beaucoup trop vite et vous aurez faim 30 minutes après. En revanche misez bien sûr sur les fruits et les légumes, les sucres lents qui brûlent lentement et fournissent de l'énergie, et surtout les fibres. En buvant assez d'eau, les fibres gonflent dans l'estomac et augmentent la sensation de satiété.


Pensez aux collations saines !


Si à 10h vous sentez que votre estomac ne vous lâchera pas jusqu'au déjeuner, préférez les fruits secs à la barre de chocolat. Une petite poignée vous évitera le pic d'insuline qui encourage le grignotage et le stockage de sucre là où il ne faut pas. De même, finir le repas par une note sucrée provoque ce pic d'insuline. Pensez-y et choisissez votre dessert en conséquence, ou mieux : n'en prenez pas.


Pensez à autre chose


Un peu comme on conseille à un fumeur qui vient juste d'arrêter d'occuper son esprit quand l'envie de nicotine devient pressante, faites autre chose quand l'envie de grignoter vous prend. Une activité artistique (écrire, jouer d'un instrument), sportive (en plus c'est bon pour la santé) ou appeler une amie, aller se balader... sont autant d'astuces pour que votre cerveau focalise sur autre chose que son envie. Si l'envie se manifeste devant la télé, sachez reconnaître si vous avez faim ou si c'est « machinal » et agissez en conséquence : préparez-vous un vrai repas si vous n'avez pas encore mangé, ou choisissez une infusion plutôt que le pot de glace.


Et enfin le jour des courses …


Evitez tout simplement d'acheter des biscuits, bonbons, gâteaux. Pas de tentation dans les placards, pas de risque de craquer. Et n'utilisez pas l'excuse du « c'est pour le goûter des enfants » : si ce n'est pas sain pour vous, ce n'est pas sain pour eux non plus, pensez-y !

20 vues0 commentaire

copyright  ©  croostille.com 2020