CroostiBLOG

Rechercher

Le télétravail et l'appel du frigo

Mis à jour : janv. 1


Même si le télétravail existe depuis longtemps notamment aux Etats-Unis, c'est assez nouveau en France, et la pandémie a évidemment accéléré la bascule.

Au début de l'année, en l'espace de seulement quelques jours, il a fallu s'organiser et s'adapter à un nouveau mode de travail. Avec un challenge supplémentaire lorsqu'il fallait gérer aussi le confinement des enfants ! Aujourd'hui, nous sommes encore loin d'être revenu à la normale, et le télétravail reste majoritaire dans certains secteurs d'activité. Certains ont pris le pli, d'autres non, le présentiel est devenu l'exception et la gestion de l'espace de travail à l'intérieur du foyer est plus que jamais d'actualité.


Certains n'y voient que des avantages : pas de transports en commun, pas de bouchons sur l'autoroute, meilleure productivité, pas de collègues que l'on n'apprécie que moyennement... et d'autres sont plus focalisés sur les inconvénients, notamment la procrastination, l'envie de s'occuper de son appartement plutôt que de ses dossiers, et biensûr... l'appel du frigo !


Ah, ce frigo... au bureau, impossible de se laisser tenter, mais à la maison c'est une autre histoire. En cas de temps mort, de petite pause que l'on s'accorde plus que de raison, c'est vers lui qu'on se dirige. Avec les conséquences que l'on connaît : trop de grignotage sans même avoir faim, et à terme, quelques kg qui s'accumulent. Voici quelques astuces pour éviter de passer vos journées de travail à grignoter ou manger.


Imposez-vous un vrai cadre de travail


Même si vous êtes à la maison et parfois avec votre famille, vous êtes en censé être en mode « travail ». Oui, il y a des avantages à travailler de chez soi : moins de temps perdu en trajet, donc moins de stress, pas d'interruption du ou de la collègue fan de potins … mais cela ne veut pas dire que les souris dansent quand le chat regarde ailleurs, et que vous pouvez vous permettre des libertés ou des pauses toutes les demi heures.


Essayez de garder les mêmes horaires : si par exemple vous travaillez de 8h30 à 12h30 puis de 13h30 à 17h30, avec 15 minutes de pause le matin et 15 minutes l'après-midi, c'est la même chose à la maison. Pas question de profiter d'être chez soi pour se lever sans cesse et aller dans la cuisine, vous ne feriez pas ça au bureau. En revanche lors de vos pauses, sortez prendre l'air, allez boire un café dans une autre pièce, et ne débordez pas des 15 minutes, pas plus que vous ne le feriez sur votre lieu de travail.


... Avec de vraies pauses


Bien sûr, cela marche dans l'autre sens : ne profitez pas d'être à la maison pour ne jamais décrocher, garder votre portable ou votre ordinateur allumé, et déborder de vos horaires normales.

Les heures supplémentaires existent, oui, mais une fois la journée terminée, même si vous êtes toujours à la maison, faites autre chose. Tout ce que vous faites en temps normal : s'occuper des enfants, de la maison le cas échéant, sortir, faire du sport, voir des amis … ainsi vous aurez moins l'impression de passer tout votre temps au travail et vous laisserez moins votre vie quotidienne empiéter sur vos horaires de boulot. Un cadre clair, des horaires bien définies et une bonne discipline vous y aideront.


Ayez un espace dédié au travail


C'est sûr, ce n'est pas toujours simple surtout dans un petit appartement partagé avec votre famille. On dit qu'il ne faut pas travailler dans sa chambre car c'est là qu'on dort, pas dans la cuisine parce qu'il y a le frigo, dans la salle à manger il y a les enfants, beaucoup de passage … Tout le monde n'a pas forcément une pièce libre à transformer en bureau ! Quoi qu'il en soit faites de votre mieux, même si vous devez privatiser une partie du salon. Le but est de vous sentir dans un espace de travail pour éliminer toutes les distractions possibles et le sentiment d'être « à la maison donc je fais ce que je veux, même aller chercher quelque chose à manger toutes les 3 minutes ». Comme dit précédemment, vous ne feriez pas ça au bureau, ne le faites pas non plus chez vous.


Faites un vrai repas le midi


Voilà un avantage du télétravail : vous pouvez manger chez vous ! Fini le self (en plus ce n'est pas toujours équilibré), plus de salade préparée du supermarché. Et terminée la formule sandwich + boisson sucrée + viennoiserie de la boulangerie … vous pouvez faire un vrai repas le midi qui évitera le petit creux une heure et demi plus tard. Attention, évidemment, qui dit bon repas ne veut pas forcément dire copieux et lourd, sinon le coup de barre de la digestion sera fatal !

En revanche profitez d'être chez vous pour vous préparer un repas sain et équilibré avec des légumes, féculents, une viande si vous en mangez ou d'autres sources de protéines... et variez chaque jour.

Pour éviter de prendre trop de temps à cuisiner, préparez ce que vous pouvez la veille au soir et mettez la touche finale le midi avant de passer à table. Et bien sûr, pas question de manger devant son ordinateur ! Mangez dans une autre pièce, ou fermez votre PC portable et mettez-le de côté pour profiter pleinement de votre pause. Quand vous mangez en conscience et sans avoir l'esprit occupé ailleurs, votre corps et votre cerveau seront plus concentrés sur ce qu'ils font et vous serez plus rassasié(e), plus longtemps. C'est aussi l'occasion de faire une coupure dans votre journée de travail et de vous réapproprier le temps et l'espace : il y a un temps pour le travail et un temps pour les pauses, même quand vous êtes à la maison.



Pour résumer, pour éviter l'appel du frigo lorsque l'on travail de chez soi, il faut s'imposer un vrai cadre de travail rigoureux, comme on l'aurait au bureau, et rythmer la journée de vrais repas : petit déjeuner, déjeuner et dîner, voire une collation. Mais dans à chaque repas : soyez à ce que vous faites, faites de vraies pauses !




11 vues0 commentaire

copyright  ©  croostille.com 2020